A Saint-Denis, près de Paris, des manifestants portant des vêtements ou des drapeaux aux couleurs de l’arc-en-ciel participent à la première “Marche des fiertés en banlieue”, organisée pour lutter contre l’homophobie, mais aussi contre “la stigmatisation” des habitants des quartiers populaires.

Abonnez-vous à la chaîne de l’AFP, et pensez à activer les notifications

25 COMMENTS

  1. Les gogols croient qu’ils sont respectés dans les quartiers 🙂 Ils manifestent contre le racisme, des blancs évidemment, alors qu’ils se font agresser principalement pour ne pas dire uniquement par des extra européens.

  2. Et surtout, pour votre combat, continuez à écrire vos banderoles en écriture inclusive.
    Ça, cela va vraiment désarmer vos adversaires.
    Bonne chance à vous pour la suite.
    Vous avez tout mon soutien

  3. Tout est bon pour la propagande dans ce pays, on se plaint de tout mais pas de l'essentiel. Une marche en banlieue qui a avorté une crevette. Le résultat attendu n'était pas au rendez vous de la provocation.

  4. A quand une manif mediatique en France contre les exportations d'armes vers l'arabie seoudite. Faudra t'il encore que les creves la faim francais fassent de la place au creve la faim yemenite pour que les beaux quartiers puissent continuer a se bourrer le pif de cocaine avec l'argent du sang ? L'essence du quatre quatre et le kerosene du jet vaut il le sacrifice de milliers d'enfants et la misere de millions d'autres ?

  5. Les bobos en pleine dissonance cognitive, "lutter contre l'homophobie ET la stigmatisation des habitants des quartiers", entre blancs, le tout en centre-ville, histoire de ne pas se frotter aux stigmatisés des quartiers pour ne pas prendre le risque de les stigmatiser… Psychiatrie fortement recommandée.

  6. je ne comprends pas trop pourquoi ils vont faire cette marche en ce lieu de victime suprême! des victimes ne peuvent en réalité accusé d'autres victimes! une victime ne peut qu'en soutenir une autre, le vrai tortionnaire c'est principalement l'homme blanc hétérosexuel avec une haine accrue contre les plus de 50 ans.
    après christine Angot a essayé de donner une certaine supériorité victimaire, et je dois reconnaitre qu'une victime sort actuellement victime numéro 1 elle admet donc un classement victimaire? donc de quelle degré de victime sont ces victimes par rapport aux victimes chez lesquels ils manifestent.
    vous pouvez trouver ce texte difficile à comprendre mais je m'adapte à la réalité.

  7. pas une seule burqa, et une population visiblement composé de petit bobo bas gamme qui ne vie plus en banlieue mais s'active pour faire une gay pride des banlieues dont les dites banlieues sont absentes

  8. S'ils n'ont rencontrés aucune opposition, c'est sans doute parce qu'ils n'étaient assez au coeur des quartiers "populaires" les plus islamisés. Et c'est fort dommage parce que cela leur aurait enseigné que le gauchisme n'est pas la solution et qu'il vaut mieux garder ses pratiques sexuelles déviantes dans le domaine de la vie privée.

  9. à quand une marche des "français/chrétiens/athées…" maltraités par les merdeux qui ne vivent que pour nuire aux "mécréant(e)s" au nom d'allah (djihad)

  10. A 00:49 ils ont même un pancarte contre le sida, c'est vrai que le sida va surement arrêter d'infecter les homosexuelles et les trans grâce à cette marche. Ou bien faut peut être juste arrêter de s'enfiler sans préservatifs, je sais pas, c'est juste une idée.

  11. Le problème c'est que plus les médias nous conditionneront ainsi que les politiques, plus les "penseurs" s'évertueront à stigmatiser les homophobes et autres opposants à la bien pensance ambiante, plus il y aura d'actes homophobes et "anti trans" et autres, alors qu'il y a encore six mois nous vivions tous sans parler de ce qui sépare et tout allait mieux pour ainsi dire…..
    Ces manifestations pour moi engendrent de la contre productivité concernant ces problèmes…..

Comments are closed.